Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Poétesses et escrivaines en Occitanie médiévale

La trace, la voix, le genre

Dix-sept poétesses ont composé en Occitanie médiévale entre 1170 et 1240 des pièces lyriques, des lettres et des débats. Pour autant nous ne détenons de cet âge d’or, antérieur à la Croisade des Albigeois, que des fragments épars, des pièces isolées, des capitales ornées et de rares notations musicales. Ces poétesses composèrent en langue d’oc, une langue de culture relativement homogène. Leur appartenance à la noblesse, leur éducation et la liberté probable dont elles jouissaient les y disposaient.

Avec le soutien de l’université d’Angers.

2021

Frédérique Le Nan

filet

Domaine : Littérature | Littérature Moyen Âge

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 21 cm
Nombre de pages : 272 p.

ISBN : 978-2-7535-8037-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 25,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Les premières traces d’une auctorialité au féminin
  • Ce que les « enseignes » disent
  • La voix, le texte et le genre
  • Postérité : après le Moyen Âge en France
  • La critique universitaire au prisme du genre

Frédérique Le Nan enseigne à l’université d’Angers en langue et littérature du Moyen Âge ; elle est rattachée au laboratoire 3L.AM. Elle a codirigé avec A. Brünig et C. Pergoux-Baeza, Voix de femmes dans le monde. Au prisme du genre dans la littérature et les arts (Rennes, PUR, 2018), et avec Christine Bard, Dire le genre. Avec les mots, avec le corps (Paris, CNRS Éditions, 2019).

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 08 avril 2021

Presses Universitaires de Rennes