Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Le diplomate en représentation (XVIe-XXe siècle)

Au regard des développements historiographiques récents, ce volume explore le rôle des acteurs et des manifestations symboliques et matérielles de la représentation dans la vie internationale des États. On y trouvera une diversité de situations historiques et géographiques, de l’époque moderne au XXe siècle, afin de souligner les continuités, mutations et réappropriations du phénomène. Les contributions analysent les mises en scène et les jeux des acteurs participant de manière directe ou indirecte à une activité de représentation. Elles en scrutent les décors, les costumes et les coulisses, et mettent en évidence la mobilisation des normes et des pratiques de représentation au service d’interactions internationales en constante évolution.

Avec le soutien de l’université de Nantes.

2021

Amélie Balayre, Claire Le Bras, Marie-Cécile Pineau et Nathan Rousselot (dir.)

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Enquêtes et documents

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 260 p.

ISBN : 978-2-7535-8197-5

Disponibilité : en librairie
Prix : 25,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Mises en scène et démonstrations publiques de la puissance
  • En coulisses : réseaux et espaces informels
  • Scénographie de l’ambassade : ornements et matérialités quotidiennes
  • Nouvelles dramaturgies : normes et hiérarchies diplomatiques en bouleversement

Amélie Balayre est professeure d’histoire-géographie au collège Georges-Brassens de Villeneuve-le-Roi. Elle est doctorante à l’université d’Arras en histoire moderne sous la direction du professeur Charles Giry-Deloison. Ses recherches portent sur la matérialité et les acteurs des ambassades dans les cours de France et d’Angleterre du milieu du XVIe au début du XVIIe siècle.

Claire Le Bras est doctorante à l’université de Nantes et au sein du Centre de recherche en histoire internationale et atlantique (CRHIA, EA 1163), sous la direction de Michel Catala et de Stanislas Jeannesson. Sa thèse porte sur les relations diplomatiques entre les puissances de l’Entente (France, Grande-Bretagne et Italie) et l’État turco-ottoman en recomposition à la fin de la Première Guerre mondiale.

Professeure certifiée d’histoire-géographie dans l’enseignement secondaire, Marie-Cécile Pineau a débuté une thèse de doctorat en 2015 à l’université de Nantes (CRHIA), sous la direction du professeur Yann Lignereux. Elle s’intéresse à la diplomatie française à Rome durant l’époque moderne, étudiant plus spécialement la représentation du pouvoir et de l’image du roi de France assurée au quotidien par l’ambassadeur dans la Ville Éternelle.

ATER à l’université de Nantes depuis septembre 2020, Nathan Rousselot prépare une thèse de doctorat à l’université de Nantes et au sein du Centre de recherche en histoire internationale et atlantique (CRHIA, EA 1163), sous la direction de Stanislas Jeannesson et de José Luis Ledesma. Il s’intéresse en particulier à la perception des violences politiques par les diplomaties française et britannique durant la guerre civile espagnole, ainsi qu’à leurs activités humanitaires. Il est également membre du Grupo de Investigación Complutense de la Guerra Civil y el Franquismo (GIGEFRA) de l’Universidad Complutense de Madrid.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 08 avril 2021

Presses Universitaires de Rennes