Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Les circulations européennes à l’âge des empires coloniaux au XIXe siècle

Une identité genrée ?

Cet ouvrage s’inscrit dans l’historiographie récente en réévaluant la place des femmes dans les déplacements en situation coloniale. Les contributions s’appuient sur des études de cas de mobilités d’Européennes dans le cadre de l’expansion des empires européens au XIXe siècle. Les autrices proposent un nouvel éclairage sur la notion de « circulation » dans l’espace colonial, de la métropole vers les périphéries, voire entre les empires. Ces formes de déplacements vont du simple voyage d’agrément jusqu’au départ définitif pour les colonies, départ forcé ou choisi selon les individus ou les groupes de femmes étudiés.

Avec le soutien de l’université de Nantes.

2020

Virginie Chaillou-Atrous et Françoise Le Jeune (dir.)

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Enquêtes et documents

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 180 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-8010-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents

  • Émigration organisée ou circulations forcées : comment répondre à la pénurie de femmes dans l’espace colonial ?
  • Évangéliser, soigner, peupler, se défendre : une répartition genrée des tâches dans l’espace colonial
  • Le voyage comme forme de circulation genrée dans l’espace colonial

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 octobre 2020

Presses Universitaires de Rennes