Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Repenser la transition énergétique

Un défi pour les sciences humaines et sociales

Cet ouvrage interroge la transition énergétique sans céder à une approche normative ou institutionnelle. Il s’appuie sur une approche pluridisciplinaire du concept de transition énergétique en abordant successivement ses fondements intellectuels et politiques, la fabrication des instruments économiques et politiques qui lui sont liés, enfin les dimensions socio-historiques et spatiales de sa mise œuvre. Il propose des propositions concrètes utiles pour réexaminer l’idée de « transition énergétique » à l’instar de n’importe quel autre objet des sciences humaines et sociales. Par le détail apporté aux arguments, le souci de clarté de l’écriture et l’effort de synthèse constant, cet ouvrage s’adresse à tous les publics intéressés par l’histoire et l’avenir énergétique des sociétés humaines.

Avec le soutien de l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

2019

Vincent Baggioni, Céline Burger, Joseph Cacciari et Marie Mangold (dir.)

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Environnement
Sciences humaines et sociales | Géographie

Collection : Géographie sociale

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 272 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-7808-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 28,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • (Ré)interroger la notion de transition énergétique dans son contenu et son histoire
  • La résistible ascension des instruments de la transition énergétique
  • La transition énergétique dans le rapport global-local
  • Perspective et conclusion

Vincent Baggioni est docteur en sociologie de l’université Aix-Marseille, laboratoire méditerranéen de sociologie.

Céline Burger est maîtresse de conférences à l’université de Reims Champagne-Ardennes, laboratoire Habiter.

Joseph Cacciari est attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’université Paris Nanterre et chercheur associé au laboratoire méditerranéen de sociologie.

Marie Mangold est post-doctorante à l’université de Strasbourg, laboratoire SAGE.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 12 novembre 2019

Presses Universitaires de Rennes