Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Pacelli à Berlin

Le Vatican et l’Allemagne, de Weimar à Hitler (1919-1934)

Restaurer une société chrétienne en Allemagne, tel fut l’horizon de la diplomatie du Saint-Siège dans la république de Weimar. Grâce à une plume allègre et une connaissance incomparable des archives vaticanes, qu’elle fut l’une des premières à consulter, Marie Levant retrace ici les moyens, le développement, mais aussi l’échec de cette entreprise. Le concordat du Reich signé l’été 1933 avec Hitler devait signifier le couronnement de cette politique : il en démontra au contraire le caractère profondément illusoire. Au centre de cette histoire demeure Eugenio Pacelli, nonce à Munich et à Berlin, secrétaire d’État à partir de 1930, et futur pape Pie XII.

Avec une préface de Fabrice Bouthillon.

Avec le soutien de l’université de Bretagne occidentale.

2019

Marie Levant

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Histoire religieuse

Collection : Histoire

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 400 p.

ISBN : 978-2-7535-7792-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 30,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Fabrice Bouthillon

L’arme concordataire, 1919-1925

  • Deux hommes
  • Rome, l’Europe, l’Allemagne
  • Le temps de Benoît XV, ou les perspectives d’un Reichskonkordat (1919-1922)
  • Sous Pie XI : du quasi-triomphe au repli bavarois (1922-1925)

Voies de contournement, 1925-1930

  • Les désarrois du nonce Pacelli
  • Rome contre le modernisme allemand des années vingt
  • Convertir à droite ?

Larmes concordataires, 1930-1934

  • La Secrétairerie d’État, de Gasparri à Pacelli
  • Face à la crise de Weimar (1930-1933)
  • Le moment von Papen
  • Le Saint-Siège sur la voie des désillusions (automne 1933-été 1934)

Marie Levant, historienne et spécialiste du catholicisme contemporain, a été membre de la Fondation pour les sciences religieuses de Bologne, et chercheuse invitée à l’Institut d’histoire contemporaine de Munich et à l’École française de Rome. Elle est aujourd’hui chercheuse en histoire politique à Sorbonne Université, et enseigne les relations internationales à l’Institut catholique de Paris. Elle a notamment codirigé Pie XI. Un pape contre le nazisme ? L’encyclique Mit brennender Sorge, 14 mars 1937 (2016). Le présent ouvrage est issu de sa thèse de doctorat, menée dans divers centres d’archives en Europe et en particulier dans les fonds inédits des Archives secrètes vaticanes.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 14 octobre 2019

Presses Universitaires de Rennes