Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Dick May, une femme à l’avant-garde d’un nouveau siècle

1859-1925

Enveloppée dans un pseudonyme masculin aux sonorités américaines, Jeanne Weill a cherché à se dissimuler dans un univers hostile aux femmes. Elle a en partie réussi, puisqu’on avait jusqu’alors perdu sa trace. En remontant les rares pistes laissées par Dick May, on retrace la naissance d’une dreyfusarde engagée. Comment cette femme, juive et autodidacte, réussit-elle à devenir une figure incontournable dans les réseaux intellectuels du Paris de la Belle Époque ?

Avec une préface de Vincent Duclert.

Cet ouvrage est issu d’une recherche lauréate du prix de la Fondation Jean-Jaurès en 2017.

2019

Mélanie Fabre

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Hors collection (histoire)

filet

Format : 14 x 20,5 cm
Nombre de pages : 374 p.

ISBN : 978-2-7535-7622-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 25,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Vincent Duclert

 

  • Le mystère Dick May : une femme invisible dans un monde d’hommes ?
  • Dick May et la création d’un enseignement social : « une âme de fondateur d’empire »
  • Une missionnaire laïque ? Portrait d’une intellectuelle en République

Normalienne, agrégée d’histoire, Mélanie Fabre (EHESS/CESPRA) rédige actuellement une thèse dirigée par Vincent Duclert (EHESS/CESPRA) où elle retrace l’engagement d’intellectuelles dans les débats sur l’éducation à la Belle Époque.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 13 décembre 2019

Presses Universitaires de Rennes