Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Jeux et enjeux du cadre dans les systèmes décoratifs de la première modernité

Les études réunies ici s’intéressent aux dispositifs d’encadrement, réels ou feints, imaginés par les artistes pour délimiter, articuler, transfigurer les différentes parties de leurs décors, tout en conditionnant l’expérience et la réception du message proposé aux sens. Trop souvent considéré par l’histoire de l’art comme un ornement accessoire destiné à embellir objets et images, le motif du cadre trouve dans les décors de la première modernité (1500-1700) un champ d’application aussi vaste que fécond, et permet de penser l’œuvre dans son ensemble comme un système unitaire organisant, parfois de façon étonnamment ludique, plusieurs niveaux de représentation et d’artifice.

Avec le soutien du centre François-Georges-Pariset (EA 538), de l’université Bordeaux-Montaigne, de l’Université catholique de Louvain et du centre de recherche HiCSA-université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

2019

Nicolas Cordon, Édouard Degans, Elli Doulkaridou-Ramantani et Caroline Heering (dir.)

filet

Domaine : Art | Histoire de l'art

Collection : Art et Société

filet

Format : 17 x 24,5 cm
Nombre de pages : 256 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-7740-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 29,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Clôture et sémiotique du cadre
  • Rhétorique et autonomie du cadre
  • Perméabilité du cadre

Nicolas Cordon est docteur en histoire de l’art de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Édouard Degans est membre associé au Centre de recherche en histoire de l’art François-Georges-Pariset (EA 538).

Elli Doulkaridou-Ramantani est doctorante en histoire de l’art de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Caroline Heering est docteure en histoire de l’art de l’Université catholique de Louvain.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 13 septembre 2019

Presses Universitaires de Rennes