Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

La mémoire de la blessure au théâtre

Mise en fiction et interrogation du traumatisme de la Renaissance au XXIe siècle

Face à l’irruption répétée de la violence dans l’histoire, le théâtre peut-il s’approprier les blessures communes et inventer les formes susceptibles de les saisir ? Cet ouvrage interroge le sentiment d’appartenance à une même histoire qui s’appuie sur des événements douloureux, à partir d’un corpus de pièces allant de la Renaissance au XXIe siècle. Il aborde également des questions d’ordre éthique, politique et esthétique, et réfléchit à l’aptitude du théâtre à dire la catastrophe et la guerre, de façon distanciée, documentaire et/ou faussement réaliste.

Avec le soutien de l’Institut universitaire de France et de l’université de Nantes.

2018

Isabelle Ligier-Degauque et Anne Teulade(dir.)

filet

Domaine : Art | Théâtre

Collection : Le Spectaculaire Arts de la scène

filet

Format : 17 x 21 cm
Nombre de pages : 304 p.

ISBN : 978-2-7535-6461-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 24,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Le théâtre, avec ou contre le document ?
  • Détours de la représentation. Éloignement, oubli et hantise
  • L’inscription du traumatisme dans les corps
  • Trouver la bonne distance : éloignement ou proximité
  • La thérapie par le théâtre ? Du côté des victimes et des témoins

Isabelle Ligier-Degauque (maître de conférences en arts du spectacle à l’université de Nantes) et Anne Teulade (maître de conférences en littérature comparée à l’université de Nantes, membre junior de l’IUF) sont spécialistes du théâtre de la Première Modernité (XVIIe-XVIIIe siècle).

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 12 novembre 2018

Presses Universitaires de Rennes