Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Lorient, 1945

Les Allemands face au choc de la capitulation. Prisonniers ordinaires, criminels de guerre

Prisonnier de guerre à 20 ans à la reddition de la poche de Lorient en mai 1945, Hubertus Michling écrit ses souvenirs et les publie en Allemagne, 60 ans après, faisant entrer le public dans la vie « au ras du sol d’un ennemi ordinaire, confronté aux aléas de la survie entre des mains françaises ». Ce récit de mémoire, Jean-Claude Catherine le confronte à la recherche historique en archives, proposant à un large public une pluralité de dimensions pour un évènement à (re)découvrir.

Avec une préface de Helga Elisabeth Bories-Sawala.

2018

Jean-Claude Catherine et Hubertus Michling (éd. présentée et préparée par)

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Histoire | Guerre et société

Collection : Mémoire commune

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 406 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-7422-9

Disponibilité : en librairie
Prix : 32,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Helga Elisabeth Bories-Sawala

 

La fin de la poche

  • Du crépuscule des assiégés…
  • …Au printemps des vainqueurs
  • 10 mai 1945, une bataille pour l’image
  • Hubertus Michling – 1 : Captivité en France 1945-1948

Les vaincus aux mains des vainqueurs

  • Les urgences sous l’état de siège (11 mai-15 juin 1945)
  • Les interrogatoires des officiers supérieurs allemands
  • Recherches et découvertes des enquêteurs français
  • L’horreur des fosses : l’opinion publique face aux crimes de guerre
  • Hubertus Michling – 2 : Captivité en France 1945-1948

Crimes et châtiments

  • Premier procès de criminels de guerre en France : Rennes, 12-13 juillet 1945
  • Criminels de guerre et justice militaire en 1945 : Lanester et Larmor-Plage
  • Sur la piste des criminels de guerre, août 1944-10 mai 1945
  • « La vengeance est une forme de justice sauvage » (Francis Bacon)
  • Hubertus Michling – 3 : Captivité en France 1945-1948

« La banalité du mal »

  • Walter Hoffmann et la Feldgendarmerie de Quimper
  • Les fosses de Port-Louis : qui sont les responsables ?
  • Le colonel Reese et son régiment, de Quimper à Penthièvre et Elven
  • Une année d’enquêtes sans fin
  • Dix enquêtes policières transmises à la justice
  • Hubertus Michling – 4 : Captivité en France 1945-1948

La captivité ordinaire

  • La politique française de captivité en 1945 et les pressions internationales
  • Au travail !
  • Hubertus Michling – 5 : Captivité en France 1945-1948

Hubertus Michling (1924-), apprenti boulanger et mobilisé à 18 ans, il est cuisinier dans l’artillerie côtière à Belle-Île en 1943, puis envoyé sur le front de la poche de Lorient. Caporalchef, il devient, à 20 ans, prisonnier de guerre, matricule 489322. Après 1948, il est boulanger à Hoyerswerda, en Saxe (RDA).

Jean-Claude Catherine (1946-), professeur agrégé en histoire, en retraite. DEA « Cinéma et histoire » de Marc Ferro à l’EHESS, Paris. A publié en 1999, La Ligne de démarcation en Berry – Touraine… et Une vie quotidienne au Stalag, dessins de Pierre Laville, en 2004.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 25 mai 2018

Presses Universitaires de Rennes