Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Les peintres de Lyon autour de 1500

Se basant sur un corpus archivistique conséquent et sur les œuvres conservées, cet ouvrage s’attache aux protagonistes de la peinture à Lyon entre le début de règne de Louis XI et la Grande Rebeyne de 1529. Il explore le contexte de la pratique picturale (atelier, formation), les commanditaires et les œuvres, et enfin les fêtes, qui ont grandement sollicité les peintres. Afin de mettre en lumière cette époque, qui n’est pas qu’un prélude à une Renaissance prospère, cette étude dresse ainsi le portrait d’une communauté artistique particulière.

Avec une préface de Fabienne Joubert.

2017

Tania Lévy

filet

Domaines : Art | Histoire de l'art
Art | Peinture

Collection : Art et Société

filet

Format : 22 x 28 cm
Nombre de pages : 224 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-5925-7

Disponibilité : en librairie
Prix : 32,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Fabienne Joubert

Les peintres : pratiques artistiques et pratiques sociales

  • Apprentissage, statuts et sociabilité
  • Mobilité des artistes

Les commanditaires : notables, consuls, chanoines et rois de France

  • Commande privée : bourgeois, érudits, marchands et banquiers
  • Commandes publiques et représentation : le Consulat
  • Le clergé de Lyon et les peintres
  • La cour et le roi

La ville en fête

  • « Joyeusetés » : tournois, feux de joie et mystères
  • Les entrées : cérémonies royales, cérémonies urbaines
  • De l’éphémère et du pérenne

Diplômée de l’École du Louvre, Tania Lévy a ensuite effectué ses études dans les universités parisiennes, en consacrant ses recherches à la figure de Jean Perréal et aux peintres de Lyon. Elle a réalisé sa thèse à Paris-Sorbonne, sous la direction de Fabienne Joubert, tout en étant chargée d’étude et de recherche à l’Institut national de l’histoire de l’art. Maîtresse de conférences en histoire de l’art moderne à l’université de Bretagne Occidentale, elle poursuit ses réflexions sur la peinture de la Renaissance, les arts éphémères et les fêtes.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 15 décembre 2017

Presses Universitaires de Rennes