Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

L’union départementale de la CFTC-CFDT de la Loire

Déconfessionnalisation, autogestion, crise et résistance au « recentrage » (1944-1988)

En confrontant les données des sources écrites aux témoignages de quatre-vingts militants, Jean-Paul Bénetière montre l’évolution de la confédération CFTC-CFDT de 1944 à 1988, période où elle est passée d’un syndicalisme chrétien réformiste à un syndicalisme qui reconnaît la lutte des classes pour transformer la société, avant de revenir à un syndicalisme réformiste.

Avec une préface de Gilles Richard.

Avec le soutien de l’université Rennes 2 et de l’association Jean Jaurès dans la Loire.

2017

Jean-Paul Bénetière

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Pour une histoire du travail

filet

Format : 16,5 x 24 cm
Nombre de pages : 306 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-5374-3

Disponibilité : en librairie
Prix : 23,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Préface de Gilles Richard

 

  • De la minorité de la CFTC à la CFDT (1944-1964)
  • De l’unité d’action avec la CGT à l’autogestion (1965-1969)
  • «Le primat des luttes » (1970-1973)
  • Recomposition politique, crise économique et recentrage Participation et opposition de l’UD (1974-1979)
  • L’UD CFDT dans une crise généralisée (1980-1988)

Jean-Paul Bénetière, ancien militant d’extrême-gauche au tournant des années 1960 et 1970, est devenu enseignant d’histoire en collège et formateur. Il a repris son cursus universitaire à sa retraite pour soutenir un mémoire de maîtrise intitulé « “Les gens de gauche” face au génocide au Rwanda en 1974 ; pourquoi n’y a-t-il pas eu de mobilisation collective ? ». Membre du groupe d’étude et de recherche sur les mémoires du monde ouvrier stéphanois (GREMMOS), il s’est ensuite orienté vers l’étude de la CFDT, soutenant en 2009 un mémoire de recherche, puis en 2016, une thèse à l’université Rennes 2 intitulée « L’Union Départementale CFTC-CFDT de la Loire, Mutation, développement et crise d’une organisation syndicale (1944-1988) ».

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 27 juin 2017

Presses Universitaires de Rennes