Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Mémoire du crime politique

Crime d'État ou violence terroriste, le crime politique, par son caractère transgressif et public, frappe les mémoires individuelles et collectives. Comment et à quelle fin les écrivains et les artistes s'emparent-ils alors de ces histoires enfouies pour les diffuser auprès du public ? L'approche se veut interculturelle et diachronique, de la Confédération germanique après 1848 à l'Angleterre des années 1990 frappée par l'IRA, en passant par la RDA, l’Italie et l’Allemagne des années de plomb, le Portugal de Salazar, l’Autriche, les pays d’Europe centrale et orientale et la Russie.

Avec le soutien de l’EA 4327 ERIMIT (équipe de recherche Interlangue, mémoires identités territoires) de l’université Rennes 2.

2017

Isabelle Ruiz et Ulrike Stroeder (dir.)

filet

Domaine : Littérature | Littérature générale

Collection : Interférences

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 232 p.

ISBN : 978-2-7535-5342-2

Disponibilité : en librairie
Prix : 22,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • La mémoire résistante ou polémique
  • La mémoire refoulée ou traumatique
  • La mémoire officielle
  • Mémoire réparatrice et mémoire apaisée

Isabelle Ruiz est maître de conférences en études germaniques, université Rennes 2.

Ulrike Stroeder est maître de conférences d’allemand en LEA, université Rennes 2.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 27 juin 2017

Presses Universitaires de Rennes