Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Carlo Crivelli et le matérialisme mystique du Quattrocento

Carlo Crivelli (v. 1435- v. 1495) est un peintre vénitien, marginal et virtuose, au style puissant, étrange et inclassable, qui a longtemps suscité l’embarras des historiens de l’art. Ce livre entend lui rendre la place qu’il mérite dans l’histoire de l’art du Quattrocento : une époque où le Moyen Âge se paganise, où la spiritualité s’exprime par le luxe, le divin se manifeste de manière sensible, la peinture fait l’objet d’un culte, les saints, les artistes et les guerriers rivalisent de charisme.

Avec le soutien de la Fondation Khôra – Institut de France et de la Villa Arson, Nice

2017

Thomas Golsenne

filet

Domaines : Art | Peinture
Art | Histoire de l'art

Collection : Art et Société

filet

Format : 22 x 28 cm
Nombre de pages : 280 p.

Illustrations : Couleurs et N & B

ISBN : 978-2-7535-5253-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 35,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

La peinture ultra-mondaine

  • À la cour des saints
  • L’esthétique de la pauvreté
  • Société du paraître
  • Les perles d’humilité
  • Un paradis quatre étoiles

Un Dieu sang et or

  • La cosmétique byzantine
  • La couleur christologique
  • L’aura gothique

La part bénie

  • Les sacrifices visuels
  • Le simulacre et l’offrande
  • Le retour du Veau d’or

La puissance du peintre

  • Le corps mystique de Crivelli
  • Les artistes dans l’arène
  • La transgression virtuose

Devenir ornemental

  • L’intensité des formes
  • Incarnation et création
  • Regard crivellesque sur le Quattrocento

Thomas Golsenne est historien et théoricien des arts visuels, ancien pensionnaire à la Villa Médicis, Académie de France à Rome, et actuellement professeur à la Villa Arson, École nationale supérieure d’art, Nice.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 21 juillet 2017

Presses Universitaires de Rennes