Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Les architectes au travail

L’institutionnalisation d’une profession, 1795-1940

À travers le prisme des structures de travail et des lieux d’exercice des architectes, ce livre met en évidence les vicissitudes de la profession, de la chute de l’Académie royale d’architecture à la Révolution française, jusqu’aux années 1940. Par l’analyse de documents originaux (archives de maîtres d’œuvre et d’ouvrage, publics et privés) et de la presse professionnelle, il interroge le choix unique de l’exercice libéral par un groupe professionnel aux pratiques déjà multiples. Ainsi s’éclaire de façon inédite l’histoire, riche en rebondissements et parfois en contradictions, d’une profession qui continue de s’interroger sur ses missions et ses cadres d’exercice.

Avec le soutien du laboratoire ACS, UMR AUSser 3329 CNRS MCC, et de l’université de Paris-Est.

2017

Maxime Decommer

filet

Domaine : Art | Architecture

Collection : Art et Société

filet

Format : 17 x 24,5 cm
Nombre de pages : 408 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-5212-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 28,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

Sous l’autorité de l’État

  • Aux origines des Bâtiments civils : la Surintendance des Bâtiments du Roi
  • À l’articulation du conseil et des agences des Bâtiments civils : la pratique architecturale
  • L’architecte-directeur d’agence des travaux publics : un gestionnaire ?
  • Les employés des agences des travaux publics : des architectes ?

Dans les autres services d’architecture

  • La multiplication des services publics d’architecture
  • Les évolutions de l’attribution de la commande publique et des postes d’architectes de fonction : un élan libéral ?
  • L’affirmation des maîtres d’ouvrage privés : copier, dépasser et bousculer l’organisation des services publics d’architecture
  • L’extinction des agences des travaux des Bâtiments civils et de ses héritiers : vers la fin de la maîtrise d’œuvre publique

Dans la pratique libérale

  • L’exercice libéral au tournant du XIXe siècle
  • La Première Guerre mondiale, la reconstruction et les enjeux pour la profession
  • Durant l’entre-deux-guerres : vers l’agence organisée

Maxime Decommer, architecte diplômé d’État, docteur en architecture, est maître-assistant associé en sciences de l’homme et de la société pour l’architecture à l’école nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais. Ses recherches portent sur la profession d’architecte, son histoire et les enjeux contemporains liés aux transformations de ses pratiques.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 27 juin 2017

Presses Universitaires de Rennes