Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

De l’Université de Paris aux universités d’Île-de-France

Le décret du 21 mars 1970, qui supprime l’Université de Paris et la scinde en treize universités réparties dans la capitale et en proche banlieue, a été longtemps interprétée comme une conséquence de la crise de Mai 1968. Sans minimiser l’impact de cet acte fondateur, ce livre propose une lecture renouvelée de la naissance des universités contemporaines en Île-de-France. S’appuyant sur des recherches récentes et des approches pluridisciplinaires, il analyse les logiques à l’œuvre à la charnière des années 1960 et 1970 et trace les contours de la réinvention de l’espace universitaire francilien, passé récent dont les effets de mémoire sont indéniables sur le temps présent.

Avec le soutien de la chancellerie des universités de Paris, de l’ACP de l’UPEM, du CRHEC de l’UPEC et de l’HiCSA et de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

2016

Florence Bourillon, Éléonore Marantz, Stéphanie Méchine et Loïc Vadelorge (dir.)

filet

Domaine : Histoire | Histoire contemporaine

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 354 p.

Illustrations : N & B

ISBN : 978-2-7535-4291-4

Disponibilité : en librairie
Prix : 23,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)

  • Un processus de transformation de longue durée
  • L’histoire plurielle de l’éclatement de l’Université de Paris
  • La nouvelle division du travail universitaire : lieux, espaces, disciplines

Florence Bourillon est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Est Créteil et membre du CRHEC.

Éléonore Marantz est maître de conférences en histoire de l’architecture à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne et membre du laboratoire HiCSA.

Stéphanie Méchine est responsable du service des archives de la Chancellerie des universités de Paris.

Loïc Vadelorge est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Est Marne la Vallée et membre du laboratoire ACP.

 

Avec des contributions de Myriam Baron, Ana Bela de Araujo, Bernadette Blanchon, Florence Bourillon, Guy Briot, Christophe Charle, Marie-Claude Delmas, Franck Delorme, Arnaud Desvignes, Christelle Dormoy-Rajramanan, Patrick Fridenson, Leïla Frouillou, Emmanuelle Giry, Christian Hottin, Sonia Keravel, Géraud Kerhuel, Laurène Le Cozanet, Brice Le Gall, Éléonore Marantz, Marina Marchal, Charles Mercier, Robi Morder, Édith Pirio, Daniel Renoult, Êve-Marie Rollinat-Levasseur, Charles Soulié et Loïc Vadelorge.

 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 24 mai 2017

Presses Universitaires de Rennes