Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss

filet

[ Art ]

[ Beaux-livres ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

filet

[ Contact ]

Penser la crise avec Emmanuel Mounier

Vingt ans durant, le fondateur de la revue Esprit et promoteur du personnalisme n’a cessé critiquer les politiques et les idéologies aboutissant à la négation de la personne (capitalisme, libéralisme économique, fascisme, communisme). À l’origine de ces perversions : une erreur sur l’homme. Mounier l’identifie dès ses premiers textes consacrés à la crise des années 1930. Crise financière, crise économique, certes, mais plus en profondeur, « crise morale » et « spirituelle ». Elle se manifeste par le primat de l’argent déconnecté de l’économie réelle dans une délirante « autofécondité », l’instrumentalisation du travail, la domination et les inégalités, la prolifération de besoins factices…


Avec une préface de Jacques Delors.

2011

Jacques Le Goff (dir.)

filet

Domaines : Sciences humaines et sociales | Philosophie
Sciences humaines et sociales | Économie et gestion
Sciences humaines et sociales | Politique
Histoire | Histoire économique

Collection : Essais

filet

Format : 14 x 23 cm
Nombre de pages : 216 p.

ISBN : 978-2-7535-1447-8

Disponibilité : en librairie
Prix : 16,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

Préface de Jacques Delors

  • Penser la crise avec Mounier
  • La dimension internationale de l’influence de Mounier aujourd’hui
  • Pour penser la crise, relire Mounier

Jacques Le Goff est professeur de droit public à l’université de Brest et président de l’Association des amis d’Emmanuel Mounier.

 

« Une riche pléiade d'intellectuels proches ou en consomance avec la mouvance personnaliste s'est donc donnée (...) comme tâche d'affiner le jugement sur la crise actuelle."

La Croix, 6 octobre 2011.

« Le professeur de droit public Jacques Le Goff met en lumière l’actualité de l’œuvre du fondateur de la revue Esprit. »

Ouest-France Ille-et-Vilaine, 18 août 2011

« ce livre est une excellente introduction à la réflexion d'un penseur que la crise rend plus moderne que jamais. »
Alternatives économiques, décembre 2001.
 

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 19 septembre 2019

Presses Universitaires de Rennes