Rechercher

[ Recherche avancée ]

Lettre d'information Flux rss Recommander cette page

filet

[ Art ]

[ Bretagne ]

[ Concours ]

[ Disponible en numérique ]

[ Histoire ]

[ Langues et civilisations ]

[ Littérature ]

[ Sciences ]

[ Sciences humaines et sociales ]

filet

[ Votre panier ]

[ Inscription à la
lettre d'information ]

[ Flux rss ]

[ Recommandez cette page ]

filet

[ Contact ]

L’antifascisme en France

de Mussolini à Le Pen

« Le fascisme ne passera pas. » Des années 1920 où s’invente l’antifascisme à l’ombre de Mussolini, aux métamorphoses des années 1970-2000 quand il se colore d’antiracisme, Gilles Vergnon propose une histoire de ce mot d'ordre. Il s’attarde particulièrement sur les années 1934-1936, quand l’antifascisme devient un phénomène de masse et un puissant levier unitaire pour les gauches françaises.

2009

Gilles Vergnon

filet

Domaines : Histoire | Histoire contemporaine
Sciences humaines et sociales | Politique

Collection : Histoire

filet

Format : 15,5 x 24 cm
Nombre de pages : 236 p.

ISBN : 978-2-7535-0951-1

Disponibilité : en librairie
Prix : 17,00 €

 

  • Sommaire
  • Documents
  • Auteur(s)
  • Revue de presse

  • Préhistoire de l'antifascisme (1922-1934)
  • « Le fascisme ne passera pas. » Février 1934, naissance de l'antifascisme
  • Au cœur des gauches françaises : antifascisme et Front populaire
  • Antifascisme, guerre et Résistance 1935-1945
  • L'antifascisme après 1945
  • Métamorphoses de l'antifascisme 1962-2002

Gilles Vergnon, historien, est maître de conférences à Sciences-Po Lyon. Il a notamment publié Le Vercors. Histoire et mémoire d'un maquis (Éditions de l'Atelier, 2002).

 

« La lecture de cet ouvrage est extrêmement stimulante, tant par la rigueur du travail produit que par les questions qu’il pose, contribuant ainsi à nourrir le débat historiographique et citoyen. Ses apports ne sont pas tous restitués dans ce compte rendu, qui n’a pour ambition que de souligner la richesse de cette étude désormais incontournable dans l’histoire des gauches françaises et d’inciter le lecteur à en prendre connaissance. »
CONORD Fabien, Cahiers Jaurès, n°198, octobre-décembre 2010.

« [L’]histoire [de l’antifascisme] restait à écrire dans ses grandes lignes.
C’est chose faite. »
L’OURS, n°396, mars 2010.

« le travail de Gilles Vergnon s’impose incontestablement comme une référence »
LANUQUE Jean-Guillaume, dissidences.net

 

Haut de page

Presses Universitaires de Rennes - Dernière mise à jour : 22 septembre 2016

Presses Universitaires de Rennes